Avez-vous du mal avec les tons en chinois ? Vous n’arrivez toujours pas à la maîtriser ? Dans ce article, je vous donne quelques astuces pour mieux les prononcer.

Les tons sont très souvent présenté comme l’autre partie difficile du chinois. La première partie étant les caractères.

Il ne faut pas en faire une montagne, pour apprendre et parler le chinois, ce n’est pas forcément la chose la plus essentielle au départ.

Qu’est ce qu’un ton chinois ?

Le mandarin, comme de nombreuses autres langues asiatiques utilise les tons (声调) dans le langage oral. Mais là vous allez me dire : « En Français aussi on utilise les tons ! ». C’est exact ! Cependant, la différence réside dans le fait que les tons chinois modifient totalement le sens d’un mot ! Alors qu’en français, en allemand ou en anglais, le ton modifie l’émotion que l’on veut faire passer dans notre message.

Un petit exemple simple pour clarifier les choses. Le mot « ma » peut avoir différents sens en fonction du ton avec lequel il est prononcé. Le tableau suivant donne différents sens possibles et le caractère correspondant.

Comme vous pouvez le voir, chaque mot à son ton particulier et surtout son caractère associé ! C’est comme cela qu’à l’écrit vous pouvez savoir comment prononcer votre mot. A l’oral, c’est surtout une question d’habitude.

Les 5 tons

En mandarin, il y a donc 5 tons. En pratique, seul 4 sont spéciaux et nécessite un apprentissage comme nous allons le voir par la suite. Ils sont notés en ajoutant un accent sur le mot en question (écrit en pinyin) en général sur l’une des voyelles. Là vous vous dites, 5 tons !? Trop compliqué, je n’y arriverais pas. En fait, ces tons sont à connaître mais c’est surtout la mélodie de la phrase et des mots que l’on mémorise en écoutant du chinois oral. Les tons viennent tout seul sans qu’on y fasse attention. C’est d’ailleurs ce principe que reprend la méthode pour débutant disponible sur le site.

LE CHINOIS EN 15 MIN PAR JOUR

Entrons en peu plus en détail dans la prononciation de ces fameux 5 tons :

  • Le premier ton est un ton haut et plat. C’est un peu comme si l’on était en train de chanter une syllabe ou une note. On le note avec une barre plate:
  • Le second est un ton montant. C’est peut-être le plus difficile à distinguer à l’écoute, mais la prononciation est plutôt simple. Il faut penser au ton que l’on emploi à la fin d’une question en français : un ton interrogateur ou dubitatif, comme dans la question “ah bon” ? Il s’écrit de la même manière qu’un accent aigu:
  • Le troisième se décompose en une partie descendante et une partie montante. Il est simple à repérer, mais moins simple à prononcer. Le ton descend d’abord puis remonte pour finir légèrement au-dessus du point de départ. Il vient du fond de la gorge comme si la syllabe restait « coincée » dans votre gosier. On le note avec un accent circonflexe retourné:
  • Le quatrième ton est bref et descendant. De mon point de vue, il est simple à comprendre mais plus difficile à prononcer si on ne se force pas. En effet pour nous autres européens, il peut donner l’impression, du moins au début, que l’on parle de manière agressive. En réalité il n’en est rien vis-à-vis d’un chinois. Pour bien prononcer ce ton, n’hésitez à pas à insister voire à parler « méchamment » sur la syllabe en question :). On le note:
  • Enfin, le cinquième ton est neutre. Inutile de vous attarder dessus, prononcer le de manière normale. D’ailleurs ce ton est noté sans accent: ma

Voici un tableau récapitulatif de ce que nous avons vu sur les tons chinois.

La troisième ligne du tableau correspond à un second type de notation, plus pratique quand on ne peut pas écrire les accents. On ajoute alors simplement le chiffre correspond au numéro du ton.

Sur la portée est indiqué la hauteur et la direction suivie par chaque ton.

Par ailleurs, associer des idées ou des émotions à chacun d’entre eux m’a bien aidé à les assimiler. Je les ai indiqués sur la dernière ligne.

Il est bien sûr utile de travailler les tons et de les maîtriser, mais n’en faîtes pas une obsession. De mon point de vue, ce n’est pas ce qui, fondamentalement, vous fera avoir un bon accent.

Avez- vous des astuces pour bien prononcer les tons chinois? Partager les en commentaire

祝好 !!

Découvrir et comprendre les tons chinois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *