Apprendre le mandarin ou le chinois?

Lorsque l’on débute l’apprentissage du chinois, on se rend vite compte qu’en fait il n’existe pas une langue chinoise, mais beaucoup de langages et dialectes. Profitons de cet article pour y voir plus clair.

Chinois ou mandarin ?

Tout d’abord, clarifions le point le plus important. La langue communément appelée « langue chinoise » est en fait le mandarin, qui est la langue officielle adoptée en Chine depuis seulement un siècle environ. C’est en fait la langue utilisée autrefois, sous une forme plus ancienne et différente d’aujourd’hui par les officiels et administratifs gouvernant le pays. De nos jours, c’est la langue apprise à l’école par tous les chinois de manière obligatoire, c’est aussi la langue officielle, administrative, etc…

Donc quand on dit qu’on apprend le chinois, on apprend le « mandarin » en réalité.

Et le Cantonais alors ? Et bien, comme vous allez le voir dans la suite de l’article, le Cantonais fait partie des innombrables dialectes aussi parlés en Chine. C’est probablement l’un des plus utilisé en nombre de locuteurs mais sur une zone très localisée.

Les dialectes de la Chine.

Bien que le mandarin soit la langue officielle, il existe comme évoqué plus haut une myriade de langues locales extrêmement utilisée dans les différentes régions de Chine. Regardez plutôt la carte ci-dessous. Vous voyez comme c’est compliqué !

Il y a probablement une centaine de dialectes utilisés en Chine. Et quand on parle de dialectes, ce sont des langues bien vivantes, utilisées tous les jours par la population. C’est tellement compliqué que dans toutes les productions cinématographiques, films ou séries, vous avez toujours les sous-titres pour que tout le monde comprenne bien. Car ils sont généralement tournés en mandarin.

Le point commun de tous ces dialectes est en fait l’écriture en caractères ! Tout le monde est capable de lire le chinois écrit dans sa forme moderne et utilisée aujourd’hui. La différence réside dans la manière de prononcer le caractère. J’ajoute cependant que ceci est vrai pour les dialectes principaux et pas nécessairement les langues plus rares de certaines minorités que l’on trouve à de nombreux endroits en Chine. Notamment au Yunnan, dans le Sud-Ouest, on le voit clairement sur la carte, où une seule région abrite à elle seule des dizaines de langues.

Les accents en mandarin

Vous voulez apprendre le mandarin classique, très bien. Normalement 95% de la population vous comprendra. Par contre, il y a donc encore une chose qu’il faut savoir. Dans la zone bleu clair que vous voyez sur la carte où tout le monde parle en effet le mandarin, il existe des accents très différents. C’est la même langue mais avec quelques variations et on a parfois du mal à comprendre même si on maîtrise le mandarin.

Par exemple, à Pékin et autour les gens ont tendance à rajouter des 儿 qui se dit « arre » un peu partout à la fin de certains mots. Dans le centre, vous trouverez un bon nombre de personnes qui mélangent le « l » et le « n » où confondent le « ch » et le « s ». Dans le Nord-Est c’est encore différent, etc, etc. Du coup, vous l’avez compris, il faudra s’habituer à ça une fois sur place car vous aurez de grande chance d’être confronté à des habitants qui ne parlent pas forcément le mandarin « standard ». On l’appelle d’ailleurs le « putonghua », autrement dit « chinois standard », celui de la radio ou télévision pour bien préciser qu’il s’agit de la prononciation officielle.

A propos de l'auteur

Vincent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

© Un zeste de Chine - 2014. Vincent M.