Comment améliorer sa prononciation en chinois ?

J’aurais pu appeler cet article : « Comment parler chinois comme un natif ? » car oui c’est tout à fait possible. Quand je dit :  « comme un natif » ce n’est pas connaître toutes les nuances de la langue et maîtriser un vocabulaire aussi important qu’un chinois.

C’est simplement parler avec un accent aussi bon qu’un chinois natif ! Et très honnêtement, ce n’est pas infaisable. Je pense même que c’est la partie de l’apprentissage d’une langue où l’on peut se rapprocher le plus facilement et le plus rapidement des natifs.

Vous allez peut-être penser que c’est impossible de prononcer comme un chinois. Mais personnellement j’ai pu acquérir un assez bon accent bien avant de parler couramment. Assez en tout cas, pour qu’un livreur de pizza ne fasse pas la différence entre un mon accent et celui d’un chinois au téléphone.

Alors comment faire ?  Le plan en 5 étapes 🙂

1 – Arrêter de penser que c’est impossible

La première étape, qui je le crois est valable dans toutes les langues et d’arrêter de se dire que s’est impossible. J’ai l’impression, mais cet avis est personnel, que c’est une attitude assez française. Certaines personnes ont l’air d’être fière de parler une langue étrangère avec leur gros accent français ridicule, et ne font que peu d’efforts pour adopter un accent correct. On dirait même que c’est une honte de parler avec un bon accent, comme si cela faisait prétentieux. Et je parle de personnes dont le niveau d’études ou de responsabilité est très élevé, qu’il m’arrive de côtoyer, et qui seraient tout à fait capable de se corriger.

C’est donc une forme de paresse qu’il faut combattre et chacun peut le faire à son niveau. Votre interlocuteur aura tout de suite l’impression que vous maîtrisez bien sa langue si vous avez un bon accent et un vocabulaire un peu limité, que l’inverse.

Fixez vous l’objectif d’avoir un bon accent car tout le monde peut le faire.

2 – Bien connaître les sons

La seconde étape consiste à explorer les différents sons qu’il existe en chinois. Il y en a un certain nombre dont certains n’existent pas en français. Cela dit, il n’est pas très complexe de tous les connaître. Je ferai bientôt un article consacré à ce sujet.

En chinois, plus que les sons isolés, il faut connaître les syllabes qui sont environ au nombre de 80. En effet, une voyelle peut se prononcer différemment selon la syllabe dans laquelle on l’utilise. Par exemple dans « chi » qui veut dire manger et « mi » qui veut dire riz, le i ne sont prononce pas de la même manière. Je conseille donc d’apprendre directement les quelques syllabes qui existent et vous saurez tout prononcer en chinois

Apprendre les syllabes

3- Apprivoiser les tons

Voici le moment qui fait peur à tout le monde. Beaucoup de gens se font une montagne de ses fameux 4 tons chinois. Bien sûr il faut les connaître, mais en réalité quand vous prononcez une phrase de plus de 4 ou 5 mots, c’est davantage la mélodie qu’il faudra retenir plus que le ton mot par mot. On entend parfois des étudiants exagérer les tons lorsqu’ils parlent le mandarin sauf qu’aucun natif ne parle comme ça. Certains tons sont un peu éludés, d’autres partie de la phrase plus accentuées, comme dans toutes les langues !

Pour découvrir les tons, je vous oriente vers cet article qui vous présente en détail chacun des 4 tons du mandarin, et quelques astuces pour les prononcer.

Connaître les tons, mais sans en faire une fixette

4 – Se concentrer sur la mélodie des phrases

Comme déjà évoqué dans le paragraphe ci-dessus, c’est sur la mélodie générale des phrases que vous allez mettre l’accent. En essayant de reproduire la manière de parler d’un natif, les tons viendront en réalité assez naturellement et vous les retiendrez plus facilement car pris dans un contexte. C’est exactement la même chose que lorsque vous vous souvenez d’une chanson. Vous la retenez plus facilement qu’un discours car la mélodie vient ajouter des éléments sur lesquels votre mémoire va avoir prise.

A partir de là, je vous recommande de suivre une méthode ou d’écouter des podcasts ou cours de chinois pour débutants. Pour commencer, je conseille cette méthode qui se focalise sur des mots utile. Après avoir acquis les bases, il est vraiment très profitable d’écouter des films ou série avec les sous-titres. Car même si vous ne comprenez rien à l’oral sans les sous-titres, votre oreille va s’habituer et votre cerveau reproduira naturellement les sons que vous avez enregistrés inconsciemment.

S’habituer à la mélodie de la langue

5 – Pratiquer

Enfin, et là je ne vous apprends rien, une bonne prononciation viendra avec la pratique, la répétition. Soit seul, en vous écoutant, soit avec un natif qui vous corrigera, soit un professeur si vous prenez des cours. Écoutez le plus de chinois possible, les ressources sur internet sont innombrables.

Pratiquer, pratiquer, pratiquer

A propos de l'auteur

Vincent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

© Un zeste de Chine - 2014. Vincent M.