Que visiter à Pékin ?

Pékin ou Beijing en chinois est une destination très prisée lors d’un séjour en Chine. Que peut-on y faire ? Combien de temps rester ? Ou loger ? Que manger ? Tout dans cet article.

Que faire à Pékin ?

Beijing offre beaucoup de choix quant aux visites possibles. C’est une ville très chinoise et largement moins occidentalisée que Shanghaï sauf peut-être dans le quartier des affaires. Je vous propose ici les lieux qui selon moi valent vraiment le détour. Il y en a beaucoup d’autres mais on ne peut pas tout faire.

Je recommande de rester 4 à 5 jours à Pékin, cela permet de faire les incontournables et de profiter d’une autre région de la Chine.

Si vous avez plus de temps prévu sur place, vous trouverez dans cette page 100 activités à faire dans la ville.

C’est au centre-ville que vous trouverez la plus grande concentration de lieux d’intérêt à Pékin.

La cité interdite

Situé en plein centre de l’immense cité, la Cité Interdite construite il y a environ 5 siècles et un des monuments les plus visités en Chine. L’entrée principale est au Sud sur l’arche ou est accroché l’immense portrait de Mao Zedong faisant face à la place Tian An Men et au mausolée du dirigeant. Vous pouvez y ressortir par la porte Nord et enchaîner la visite avec la colline du charbon au sommet de laquelle se dresse un très joli temple offrant une vue panoramique sur Pékin et la Cité Interdite. Pour profiter de la visite, rendez-vous y à l’ouverture car il y a en général ENORMEMENT de monde.

Le lac Houhai

A quelques encablures au Nord de la Cité Interdite, vous trouverez un lac dont les berges sont aménagées et sur lesquelles on trouve de nombreux bars et restaurants. Le jour faites le tour du lac en vous perdant dans les quartiers traditionnels de Pékin, les « hutongs » , et la nuit profitez de l’ambiance quand l’animation monte.

Le temple des lamas

Encore un peu plus au Nord, se dresse un très grand temple Tibétain que l’on également visiter. Généralement calme, je le recommande si vous voulez échapper au tumulte de Pékin. Avec un peu de chances, vous pourrez peut-être y voir les moines en pleine cérémonie. Ils portent tous une coiffe imposante caractéristique des religieux tibétains.

NanLuoGuXiang et le pavillon au tambour

Drôle de nom n’est ce pas ? Il n’y a pas de traduction en français malheureusement. Il s’agit en fait d’une rue traditionnelle entre les hutongs généralement assez bondée où l’on peut flâner, acheter des souvenirs ou manger des spécialités locales. Vous ne trouverez pas d’insectes, araignées ou scorpions grillés à NanLuoGuXiang, ceux-ci se cantonnent à une rue du quartier de WangFuJing, et sont surtout pour les touristes. Les chinois ne mangent pas ce genre de choses. Au bout de la rue NanLuoGuXiang, au Nord, prenez à gauche et dirigez-vous vers la tour ou la pavillon au tambour (que l’on peut visiter), un édifice imposant au milieu de la ville ou le tambour était sonné jadis.

Le jardin d’été et le palais d’été

Au Nord-Ouest de la ville, assez  loin du centre (compter 1h en métro), 2 parcs qu’il vous faut faire absolument vous attendent.

Ravagé par les Anglais et les Français lors de la seconde guerre de l’opium, le jardin d’été (YuanMingYuan 圆明园) très bien entretenu était autrefois un jardin impérial parsemé de pavillons et temples. Il reste peu aujourd’hui mais l’attrait du jardin en vaut vraiment la peine. Très connu et donc assez fréquenté, essayer d’éviter les week ends pour vous y rendre.

Un peu plus loin à l’Est, vous pourrez vous promener dans le palais d’été (YiHeYuan 颐和园), une demeure impériale construite par l’avant dernière impératrice de Chine CiXi. Le palais est entouré d’un grand par cet surplombe un lac sur lequel on peut naviguer en pédalos ou bateau traditionnel (arrangé). Mieux vaut y aller par beau temps et tôt le matin pour éviter la foule. Vous pourrez parfois observer des calligraphes aux caractères géants qui écrivent avec de l’eau et une sorte de balai des caractères chinois sur les dalles d’ardoises qui mènent au palais.

Le quartier des expartiés – San Li Tun

Si vous aimez sortir le soir, c’est là qu’il faut vous rendre. Il s’agit en fait du quartier des ambassades, qui concentrent une bonne partie des boites, bars et restaurants branchés de la ville.

La Grande Muraille

Inévitable et majestueuse, c’est depuis Pékin que vous pourrez plus facilement vous y rendre mais choisissez bien l’endroit et le moment où vous irez (voir photo en dessous). 3 endroits sont visitables facilement : Badaling, Mutianyu et Simatai. Badaling est accessible en train avec des départs toutes les 45 min, mais je déconseille cet option. Trop touristique, bétonnée et bondée généralement. Pour Mutianyu, il faut 1h20 en voiture. Je vous recommande de vous adresser à votre hôtel qui peuvent vous proposer une excursion à la journée avec un chauffeur privé. Vous pouvez également tenter d’y aller en bus, mais cela reste une expédition, car pas beaucoup voir pas d’indication en anglais. Enfin Simatai, qui a tendance a devenir également touristique est également accessible en voiture. Il fut une époque où l’on y allait pour voir la Muraille en pleine nature sans rénovation. Mais ce temps semble bien révolu. Il existe des dizaines d’autres spots pour voir la Muraille, sans infrastructure ni billet d’entrée. Mais là, vaut mieux savoir exactement où aller et prendre un chauffeur privé.

Ou loger à Pékin ?

Une option sympathique est de loger dans une maison traditionnelle dans le centre historique de la ville. Le confort n’est pas excessif, les lits sont en général un peu dur mais vous aurez la climatisation.

Une autre option peut être de prendre un hôtel plus classique dans le centre ville. Je déconseille de prendre un hôtel en périphérie (hors du 3ème périphérique) car vous allez perdre un temps fou pour vous rendre dans les lieux de visites, qui sont en grand nombre proches du centre.

Que manger à Pékin ?

The must à tester à Pékin. Probablement mon plat préféré en Chine : le canard laqué Pékinois. Encore plus que le goût et la délicatesse du plat, c’est tout le cérémonial qui entoure le plat qui vaut la peine d’être testé. On vous apporte un canard entier que le chef découpe normalement devant vous et que l’on sert accompagné de fines crêpes conservées tièdes à l’aide d’un petit réchaud.

Biensûr vous trouverez bien d’autres choses à faire à Pékin, moins connues, mais en 4 à 5 jours vous aurez fait l’essentiel voir même davantage.

祝好!!

A propos de l'auteur

Vincent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

© Un zeste de Chine - 2014. Vincent M.