L’expatriation en Chine est une aventure en soi, à bien méditer, mais elle en vaut la peine! Quoiqu’il en soit, une étape sera à ne surtout pas négliger si vous voulez faire en sorte de pleinement vivre cette aventure. Il s’agit biensûr du côté administratif, bien que probablement pas très fun, mais en tout cas indispensable.

Le Visa

Selon ce que vous allez faire en Chine, vous n’aurez évidemment pas les mêmes démarches à effectuer concernant le visa à obtenir. Sans rentrer dans les détails ici, je vous renvoie à cet article qui vous dira davantage sur le sujet. Mais pour résumer, vous pouvez vous expatrier en Chine en fonction des motifs suivants:

  • Séjour d’études plus ou moins long: Visa X
  • Travail: Visa Z
  • Visite de proches (conjoints ou enfants): Visa Q et S
  • “Green card” chinoise: Visa D

Chaque visa requiert de fournir un certains nombres de documents qu’il faudra parfois faire légaliser. En d’autres termes, le document que vous produirez sera certifié, authentifié au parfois même traduit par une organisme assermenté afin que le consulat valide le document et le centre des visas chinois vous délivre le précieux sésame.

Comment faire authentifier ses documents ?

La démarche pour effectuer l’authentification d’un document, par exemple un diplôme ou un certificat médical, et assez complexe et fastidieuse. Il est assez judicieux de s’adresser à un organisme spécialisé en légalisation pour la Chine.

Si vous souhaitez tenter vous-mêmes les démarches, voici la procédure à suivre, qui se décompose en trois parties:

Vous devez d’abord faire valider votre document par la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de votre département qui le légalisera. Cela peut également être réalisé par un notaire. Selon le type de document, il peut être aussi demandé de le faire traduire par un organisme assermenté. Lors de cette étape, le document recevra un visa ou apostille qui certifiera qu’il a bien été examiné.

Ensuite, le document doit être authentifié par le ministère des affaires étrangères français qui fournira un “visa de pré légalisation de signature”

Enfin, dernière étape, l’un des consulats de Chine en France (Paris ou Marseille) validera le document afin que vous puissiez faire votre demande de visa en bon uniforme. Lors de cette étape, il est parfois nécessaire de se rendre sur place.

Ces étapes peuvent paraître assez fastidieuses, mais elles se rapprochent de celles demandées pour les Chinois qui souhaitent s’expatrier en France pour y travailler ou y étudier. La Chine applique depuis quelques années le principe de réciprocité des démarches administratives d’immigration.

L’arrivée en Chine

A votre arrivée, vous aurez encore un certain nombre de démarches à effectuer.

D’abord à l’aéroport, comme tout étranger débarquant sur le sol chinois, on vous demandera de remplir un petit papier jaune où vous indiquerez votre lieu de séjour et le but de celui-ci, votre numéro de vol, de passeport, visa ainsi que vos noms et prénoms.

Ensuite, après votre installation, soit à l’hôtel, soit dans votre résidence ou celle de vos amis, vous avez 15 jours pour faire la demande d’un permis de résidence auprès du poste de police de votre quartier. Par la suite, il est nécessaire de convertir votre visa d’entrée, généralement valable 30 jours en un permis de séjour correspondant à ce qui vous amène dans le pays (travail, études ou autre). Cette partie pourra être réalisée en partie par votre employeur pour un visa de travail ou partiellement simplifié si vous êtes étudiant dans certaines universités (cela peut par exemple vous évitez de vous rendre au bureau de l’immigration si l’université met à disposition un service de transfert aller-retour des passeports pour les étudiants étrangers). Il vous sera possiblement demandé dans certains cas (travail notamment) de repasser une visite médicale sur place.

Quelques recommandations

Prenez bien le temps de réfléchir et si possible préparer à l’avance votre expatriation car vous aurez probablement des difficultés si vous n’êtes pas assisté.

Comme dans tout pays où l’on s’expatrie, il y a des démarches à effectuer, mais ces contraintes viennent ici s’ajouter à l’environnement chinois qui est parfois difficile à saisir, surtout si vous ne parlez pas, ou ne lisez pas le chinois ! On peut vite se sentir perdu et dépassé car sans repère même en anglais, n’importe quelle petite chose peut se transformer en grosse galère. C’est aujourd’hui moins vrai dans certaines villes comme Shanghaï, Hangzhou, Shenzhen, mais cela reste l’exception.

Il est aussi recommandé de s’inscrire au registre des français expatriés auprès de l’ambassade de France ou d’un consulat français sur place. On vous remettra une carte d’expatrié et vous serez mis au courant des informations importantes à destination des français résidants dans le pays.

Enfin, pour vos démarches administratives avant votre expatriation, je recommande vivement de passer par un organisme dont s’est le métier, vous y perdrez moins de cheveux. Voici l’un d’entre eux: RapideVisa.

En vous souhaitant une bonne expatriation

祝好 !!

Quelles formalités pour s’expatrier en Chine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *